Rechercher
  • Karla Barcia

Je me mets au Jogg!



Ayant fait des 5 et 10 km, j’ai déjà été une ‘newbie’ en course. Si l'envie te prend de commencer à jogger ce printemps, voici 3 petits conseils de débutant qui te feront apprécier davantage la course à pied.



1. BONNES CHAUSSURES DE COURSE Première chose à considérer ce sont tes souliers. Cela vaut autant pour la course que pour tes entraînements. Ta forme de pied et ton style d'enjambée doivent être associés à des bons souliers de course. Des souliers trop vieux ou trop usés augmenteront le risque de te blesser. Chose qu’on n’a pas besoin dans la vie…hein ? Je te recommande d'aller dans un magasin de chaussures spécialisés pour les coureurs. Les conseillers te guideront vers le choix approprié. Ils évalueront si ton pied est plus de type supinateur, pronateur ou neutre. Petit conseil à ne pas oublier: assures-toi de les changer aux 500-600 km pour t'assurer de toujours avoir des souliers avec un bon amortissement. Il n'y a rien de mieux que d’être ‘confo’ dans ses souliers, non ? 2. LA RESPIRATION



Lors que ton point 1 est réglé et bien passe à l’action! Tu as sûrement déjà croisé un joggeur dans la rue et tu t’es probablement dit : C’est facile de courir…ça vide la tête et c’est un bon entraînement. Oui, tu as tout à fait raison.

Tu dois essayer plusieurs techniques pour arriver à progresser intelligemment. Débute toujours par un échauffement de championne. (balistique - étirements après) Pendant la course, la respiration peut être difficile à gérer. Autant chez les débutants, intermédiaires et même chez certains coureurs avancés, on oublie trop souvent d’Expirer. Le corps va aller chercher l’air qu’il a besoin, n’ayez crainte. Par contre, alors que la respiration se dynamise, s’accélère, les poumons ne se vident pas de tout l’air vicié qu’ils contiennent. Il est donc encore plus important de penser à souffler tout son air lors de chaque expiration afin de faire place à plus d’air frais. On a tendance parfois à retenir notre souffle ou à commencer à respirer trop rapidement. On est plus au moins constantes dans notre ‘tempo’.


Petit conseil qui t'aidera grandement: Compte les pas que tu prends pour inspirer et expirer, vide complètement tes poumons. Tu seras plus constant déjà en partant.


Exemple : Cela peut être un tempo de 2-2, 3-3 ou même 4-4. Dans le dernier cas, on inspire pendant 4 pas, pour ensuite expirer pendant 4 pas. Tu vas ainsi trouver ton tempo selon tes capacités et ta vitesse de foulée. 3. RENFORCES-TOI

Quand tu t'inscris que ce soit à une course ou à un semi-marathon, il n'est pas simple de juste aller courir à l'extérieur ou sur un tapis de course. Tu dois travailler dans tout ton ensemble pour y arriver. Il faut s’assurer que la machine est en bon état.


Ton cardio peut être excellent mais peut-être que ton corps lui n’est pas vraiment prêt. Être graduel malgré facilité. Tu dois renforcer tout tes muscles. Ton corps doit être prêt à amortir les impacts. Bref, il ne faut pas simplement penser à courir pour s’entraîner, mais il faut aussi s’entraîner pour courir et par moyen de la musculation.


Voici un lien sur les 12 muscles essentiels et leurs rôles dans le mouvement - clique ici pour ouvrir le lien de l'article.

En résumé, Il y a tellement d’avantages à courir: c’est une activité gratuite et accessible, tu améliores tes capacités cardiovasculaires au fur et à mesure, tu te retrouves avec des belles jambes affinées, tu préviens plusieurs maladies, ça enlève du stress et en plus de ça, ton sommeil est de meilleure qualité quand tu cours !


Essaie, lance-toi ! Si jamais tu as besoin d’un coup de main, je ne suis pas bien loin !


Coach K

3 vues0 commentaire